Valeurs
La mise en valeur des terroirs
Le respect de la terre
Le travail
La famille

Chercheurs de terroir



Terroir, le mot est sacro-saint en Bourgogne, au point qu'il pourrait être galvaudé. Chez les Collovray & Terrier, il ne s'agit cependant pas d'une coquille vide que l'on avancerait comme argument marketing.


La famille s'est intéressée à ses terroirs de longue date, faisant déjà, dès les premiers temps, de la prose sans le savoir !

Chercheurs de terroirs, les Collovray & Terrier ont mis à profit depuis nombre d'années leurs observations de paysan pour s'approcher au plus près des caractéristiques propres à chaque parcelle, les cultiver et les magnifier afin d'en faire des vins typiques et uniques.


A l'époque où beaucoup de producteurs du Mâconnais mettaient encore tous les raisins dans la même marmite, les Collovray & Terrier se sont ingéniés à isoler certaines cuvées et à mettre en avant un certain nombre de climats de Saint-Véran tels « Les Cras » ou « Les Terres Noires », et plus récemment « Les Chailloux » ou « La Côte Rôtie ».


Ils ont été parmi les premiers à s'engager dans une telle démarche, accompagnés et suivis depuis par beaucoup d'autres. La récompense d'une telle constance et d'une telle détermination pourrait bien advenir prochainement puisque un dossier de classement en premier cru a été déposé devant l'INAO en 2010 concernant notamment les appellations Pouilly-Fuissé et Saint-Véran, spécialités du Domaine des Deux Roches.


Les Cras et Les Terres Noires sont concernés à Davayé, le premier climat étant pressenti comme l'un des plus beaux futurs premiers crus de l'appellation, associant une opulence due à l'exposition très ensoleillée des vignes et une minéralité soutenue liée à un sol calcaire à la fois pauvre et caillouteux. Les Pommards, Les Mûres, Les Chailloux, En Crèche, La Côte Rôtie font aussi partie de la liste des climats susceptibles d'être sanctuarisés en premiers crus, tous situés aux pieds des roches de Solutré et Vergisson, tous présents à la carte des parcelles cultivées par la famille Collovray & Terrier.

Tout commence à la Vigne



D'origine paysanne, les Collovray & Terrier savent mieux que personne qu'un bon vin se fait d'abord à la vigne.


Le travail du sol, le respect de la plante sont des préalables nécessaires à une récolte saine et mûre.

C'est le début d'un processus qualitatif qui se poursuit à la récolte effectuée au moment opportun puis en cuverie et en cave, jusqu'à la mise en bouteille. Travailler dans le souci de la perfection consiste à maîtriser chaque étape sans négliger la portée de chaque geste.


Mais il ne suffit pas de soin et de méthode, il faut aussi savoir écouter chaque millésime, s'adapter aux conditions climatiques annuelles, ausculter chaque parcelle et évoluer, toujours, expérimenter... Bref rester dans le mouvement et non dans une tradition qui sclérose.


Dans les vignes par exemple, les Collovray & Terrier n'ont pas hésité à s'adjoindre les services d'un géologue pour mieux connaître les richesses et les faiblesses des différents sols. Pour ce qui est des méthodes de culture, les labours sont fréquents, les vignes enherbées un rang sur deux, les apports de fertilisants organiques dosés en fonction des besoins et les traitements phytosanitaires limités au strict minimum.


La conversion biologique a été choisie pour 7 hectares du Mâconnais isolés dans l'entité « Les Vignes de Joanny » avec une première récolte labellisée en 2012. Pour le reste du Domaine des Deux Roches, comme pour le Château d'Antugnac, une démarche de conversion partielle a débuté en 2010.

En 2015, il s'agira de choisir si l'intégralité des parcelles passent en bio. La viticulture biologique n'est pas une posture pour les Collovray & Terrier.


Ils ne s'y sont intéressés ni par opportunisme, ni par idéologie, mais simplement dans le souci du respect de la terre et d'une production de qualité. Ils ne demandent qu'à vérifier par l'expérience que c'est bien la meilleure méthode pour soigner leurs vignes et glorifier leurs terroirs.

Fait Maison



Le travail bien fait et la recherche de la perfection constituent l'autre versant de l'esprit de famille Collovray & Terrier, à côté de la solidarité générationnelle et de la mise en valeur des talents de chacun.


Le travail bien fait, c'est aussi, chez les Collovray & Terrier le « fait maison ». On n'est jamais mieux servi que par soi-même, dit le proverbe.


Ainsi, les nouveaux bâtiments de Davayé, bureaux, cuverie et cave, ont été construits par les salariés de l'entreprise au début des années 2000, sous la férule passionnée de Christian Collovray, lequel aurait pu être maçon s'il n'avait été vigneron. De même pour la cave et les chais d'élevage du Château d'Antugnac dans le Languedoc-Roussillon, deuxième fleuron familial.


Le fait maison, c'est aussi la production de pieds de vigne pour le remplacement des vieux ceps ou la replantation. Les Collovray & Terrier ont créé leur propre pépinière en Mâconnais, laquelle a essentiellement servi au remplacement des plants languedociens en mauvais état et à l'extension du domaine.


En effet, au Château d'Antugnac, seuls 45 hectares étaient plantés en 1997, au moment de sa reprise par la famille. Aujourd'hui, les Collovray & Terrier y exploitent 95 hectares. Enfin, le fait maison, c'est encore la mise en bouteille, entièrement réalisée à Davayé, y compris pour les vins de la Haute-Vallée de l'Aude qui sont acheminés dans le Mâconnais pour être embouteillés après un élevage réalisé sur place, conformément à la réglementation de l'appellation.

Famille, je vous aime !



L'esprit de famille anime toute l'histoire de l'entreprise et permet de donner corps à toutes les idées nouvelles.


Depuis Joanny Collovray, le précurseur, quatre générations ont déjà pris part à l'aventure. Mais ici, il ne s'agit pas purement et simplement de transmission, les uns succédant aux autres dans la continuité ou la rupture.

Non, il s'agit bel et bien de collaboration, les uns apportant aux autres des savoir-faire et des savoir-être différents, qui enrichissent le projet initial.


Aujourd'hui, cinq personnes des familles Collovray & Terrier travaillent officiellement dans l'entreprise et cultivent leur cohésion alors même que le royaume s'est agrandi. Il s'agit de Christian et Brigitte Collovray et de leur fils Julien, de Jean-Luc et Florence Terrier.


Autour de ses piliers, d'autres membres de la famille apportent ça et là leur soutien et leur expertise, certains cultivant des vignes dont Collovray & Terrier achète les raisins, s'assurant ainsi une qualité d'approvisionnement et une constance des méthodes de travail.

Triman
Document PDF
Mentions légales

SARL C. Collovray & J-L Terrier

181, Route de Mâcon - 71960 Davayé

Tél : +33 (0)3 85 35 86 51

info@collovrayterrier.com


Vins de Bourgogne : Saint-Véran, Pouilly-Fuissé, Mâcon Villages, Meursault, Viré-Cléssé, Chardonnay


Vins de Languedoc : Limoux, Vins de Pays d'Oc, Chardonnay


Directeur de publication : Kévin Tessieux


Hébergement

Vinium Luxury Webdesign - 3, rue des Corton 21420 Aloxe-Corton

contact@vinium.com - www.vinium.com